Le Groupement des Entrepreneurs Spécialisés dans le Traitement et l'Embellissement des Surfaces (GESTES) est une organisation professionnelle qui a pour but de représenter
et défendre les entreprises de bâtiment auprès des pouvoirs publics, des décideurs économiques et des autres acteurs de la construction.

Membre de la Fédération Française du Bâtiment

Au service des entreprises de peinture, ravalement, revêtements de sols, décoration et finition

espace adhérent

espace adhérent

Email utilisateur :

Mot de passe

Mémoriser ses identifiants

OK

Vous êtes ici > > >

OK

Historique

Une page d'histoire

Fondée provisoirement en 1831 par douze peintres sous la forme d’une association, la "Société des Entrepreneurs de Peinture et Vitrerie" est officiellement constituée le 25 Octobre 1837 et regroupe à cette date 112 entrepreneurs.

Après avoir changé plusieurs fois d’appellation, elle prendra pendant de nombreuses années le nom de "Chambre Syndicale des Entreprises de Peinture et Vitrerie de Paris et sa région" pour devenir ensuite Groupement des Entrepreneurs Spécialisés dans le Traitement et l’Embellissement des Surfaces (GESTES).

Membre de la Fédération Française du Bâtiment (FFB) et de la FFB Grand Paris, ce syndicat d’entrepreneurs a, depuis sa création, toujours eu pour vocation première d’apporter un soutien à ses adhérents et d’assurer la défense de la profession.

C’est ainsi qu’au cours des années, des services d’information, d’assistance et de conseil dans tous les domaines ont été mis en place pour répondre aux interrogations des entreprises et aux problèmes qu’elles peuvent rencontrer. Très ouvert sur l’extérieur, le GESTES élargit son action par le développement de relations de partenariat avec les différents intervenants sur le marché, que ce soit les clients ou les fournisseurs.

Préoccupé par le développement des compétences de ses membres, GESTES s’est orienté vers la recherche d’une réponse différenciée de l’offre de formation. Cette réflexion, menée depuis plusieurs années, a aboutit fin 2005 à la création de l’Université Européenne des Métiers de la Finition.